Comment peindre un coq à l’aquarelle facilement est une question qui revient souvent. En effet, au premier abord, nous pouvons être effrayé devant la complexité des plumes.

Et pourtant, c’est plus simple qu’il n’y parait. C’est parti :

J’ai utilisé comme matériel :

  • Une feuille aquarelle de 300 g.
  • Un crayon HB.
  • 1 pinceau traceur.
  • Bleu de cobalt
  • Bleu outremer
  • Rouge permanent.
  • Terre de sienne brûlée.

Etape 1 : Dessiner la forme du coq

Dessin du coq

Cette partie étant faite et honnêtement c’est un schéma plus qu’un dessin ( juste pour respecter les proportions).

Passons à la peinture….

Etape 2 : Mettre en peinture

Peindre le fond du coq

Ou comment se servir des couleurs couvrantes…

Le principe : quand on charge son pinceau sec d’une couleur foncée, sans la diluer, on obtient une couleur couvrante. Donc si l’on veut rendre des effets, il suffit de faire un fond avant et on laissera apparent les zones du fond. Plutôt que de diluer l’aquarelle parce qu’on a peur d’utiliser la couleur couvrante.

Cela donne un rendu sympa.

Donc pour cela, je vais réaliser un lavis de bleu cobalt que je pose sur la totalité du corps.

Fond du coq
Fond du coq

  Je peux vous dire que ce sera un gain de temps et que cela ne laissera pas de marque pour la suite.

Réaliser la crête du coq

Avec mon pinceau traceur, je prends mon rouge permanent sans le dilué, je pose la couleur sur la crête du dessus et du dessous de mon coq.

Crête du coq

Hormis le contenu, il me parait important de peindre le haut de la crête.

On peut voir la différence entre le bleu cobalt dilué et le rouge permanent et la différence de couverture entre les 2 couleurs.

Peindre le corps du coq

Les plumes du coq
Le début des plumes du coq

Avec un mélange de bleu outremer, terre de sienne brûlée et rouge permanent peu dilué, nous posons les premières touches de couleurs foncées. Toujours dans le sens supposé des plumes.

J’ajoute des touches de terre de sienne brûlée entre le plumes dans les bleus ; chaque coq ayant ses couleurs !!!!

Et je laisse quelques zones de bleu cobalt pour créer un arc en ciel de couleur. Voilà le rendu final :

Un coq à l'aquarelle
Un coq à l’aquarelle

Si cet article vous a plu et que vous souhaitez aller plus loin dans la découverte de l’aquarelle, je vous invite à cliquer ici

Tous les secrets sur le matériel INDISPENSABLE

Et votre liste de course prête à imprimer

Dites moi juste à quelle adresse vous l'envoyer...

Félicitations, votre inscription vient d'être validée