Comment peindre un homard à l’aquarelle facilement

Comment peindre un homard à l’aquarelle facilement correspond à rendre la texture de la carapace brillante.

C’est aussi un très bon moyen de mélanger les techniques de l’aquarelle.

C’est parti!

J’ai utilisé comme matériel :

  • Une feuille aquarelle de 300g
  • Le crayon 2H
  • Un pinceau moyen
  • 1 pinceau traceur
  • Rouge carmin
  • Rouge de Cadmium.

Etape 1 : réaliser le dessin.

Avec mon crayon 2h, je réalise le dessin dans sa globalité. Et le point essentiel est de respecter les proportions entre les pinces et le corps.

La largeur de la tête est la même que la longueur des pinces.

La largeur du corps est à peu près la moitié de la largeur de la tête.

Donc voici notre homard :

Le dessin du homard

Si vous souhaitez aller plus loin dans le dessin pur, je vous invite à découvrir les bases du dessin en cliquant ici

Etape 2 : Poser le rouge de cadmium

Dans cette étape, il me parait important de ne pas prendre de rouge de cadmium trop concentré. Car en aquarelle, il vaut mieux foncer que d’éclaircir.

Eclaircir est compliqué mais possible sur papier humide. Nous allons nous simplifier la vie.

Nous poserons donc des lignes de rouge cadmium.

Le blanc entre ces lignes correspond aux espaces de lumière.

Je suis vigilante à ce qu’il y ait des zones plus foncées comme l’image ci-dessous.

Le homard en rouge de cadmium

Super important, je laisse sécher.

Etape 3: Peindre les zones d’ombres du homard

Avec mon pinceau moyen et du rouge de cadmium dilué, je passe sur les zones laissées en blanc.

Je laisse sécher et ensuite, avec du rouge de cadmium saturé (c’est-à-dire sans dilution) je repasse sur les mêmes zones afin de foncer la couleur.

Et je laisse sécher.

Puis, je dilue fort le rouge de cadmium afin de passer une fine couche sur les zones laissées en blanc.

Ensuite avec un mélange de rouge de cadmium et de terre de sienne brûlée , je pose les ombres aux différents endroits comme sur la photo ci-dessous.

Les zones d’ombres du homard

L’important est de laisser certaines zones de blanc pour créer l’effet « brillance ».

Avec le même mélange, je dessine l’œil.

Je dessine les antennes et le tour est joué !!

Un homard cuit

Si cet article vous a plus et que vous souhaitez aller plus loin dans la découverte de l’aquarelle, je vous invite à cliquer ici

Pour ceux ou celles qui souhaitent une correction, c’est par ici

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.